Peut-on survivre à une attaque nucléaire ?

Bombe nucléaire

L’explosion d’une arme nucléaire est susceptible d’avoir des effets néfastes dans l’immédiat et des impacts dévastateurs à long terme sur le climat. Ces armes sont les plus terrifiantes sur Terre, tant ils subsistent des incertitudes quant aux possibilités de survie après leurs attaques. Cependant, certaines études font état de moyens de protection contre ces armes. Dans le contexte géopolitique particulièrement tendu, entre la Russie et l’Ukraine, nous avons décidé d’explorer cette thématique.

Les effets d’une arme nucléaire

Qu’il vous souvienne, en 1945, les deux seules bombes atomiques utilisées jusqu’à ce jour furent larguées. Il s’agissait de Little Boy sur la ville d’Hiroshima et Fat Man sur Nagasaki. Avec une température de 300 000 °C, la première a rayé de la carte Hiroshima. Cette température est 250 fois plus puissante que celle utilisée pour l’incinération d’un corps. Impossible donc de compter des survivants dans les zones environnant le point d’impact.

Lors de son explosion, l’arme nucléaire dégage une boule de feu dont la taille dépend de sa puissance. En fonction de cette taille, cette dernière affecte son point d’impact dans un rayon donné. Au nombre de ces impacts, on peut citer :

  • L’effet de souffle ;
  • Une forte chaleur ;
  • Les radiations ;
  • L’impulsion électromagnétique.

Ville apocalyptique

Se réfugier à l’intérieur pour survivre à une attaque nucléaire

Enregistrer des survivants dans la zone de déflagration d’une bombe nucléaire relève de l’utopie. Cependant, les personnes se trouvant dans la zone touchée uniquement par le souffle de l’explosion ont plus de chances de s’en sortir. Pour mettre toutes les chances de survie de votre côté, nous vous recommandons de vous mettre à l’abri à l’intérieur d’un bâtiment solide. Mais encore faut-il rester au centre du bâtiment dans son sous-sol. Ce n’est que de cette manière que vous éviterez la chaleur et des objets projetés par le souffle de l’explosion.

Par ailleurs, l’onde de choc traverse plusieurs kilomètres lors de l’explosion en l’espace de quelques secondes. Fort de cela, une telle précaution doit se prendre dans les plus brefs délais.

Explosion à proximité du sol

Dans ce cas, un grand nombre de débris sera éjecté dans l’atmosphère, sans compter les poussières avec des atomes instables appelés retombées radioactives. Ces dernières portées par le vent sur des dizaines de kilomètres peuvent causer des brûlures, des nausées, et des cancers à long terme voire la mort. En vous abritant au cœur d’un bâtiment, vous mettez toutes les chances de survie de votre côté. À cet effet, les experts recommandent un édifice en mur d’acier, de béton ou de terre compactée.

Pendant combien de temps, rester à l’abri ? Tout simplement le temps nécessaire jusqu’à ce que la radioactivité baisse dans la zone touchée. Ainsi, au bout d’une heure, les retombées radioactives sont 50 % moins dangereuses, et 80 % après 24 h. Toutefois, nous vous conseillons de passer peu de temps à l’extérieur même au lendemain de l’explosion. Au bout de 15 min maximum, rejoignez un abri.

Dans la mesure où vous restez à l’extérieur plus longtemps que prévu, retirez tous vos vêtements et chaussures avant de rentrer dans l’abri. Débarrassez-vous-en et nettoyez toutes les parties de votre corps qui ont pu être exposées aux radiations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
Changer le nom du produit système dans Windows 11

Comment changer le nom du produit système dans Windows 11 ?

Article suivant
UpMock

UpMock : créez de superbes maquettes pour vos images et captures d’écran

À découvrir également