PeerBlock : un logiciel de protection pour les réseaux P2P

Si vous utilisez régulièrement les logiciels P2P et vous cherchez un moyen d’être “anonyme” sans passer par un VPN, PeerBlock peut être la solution. C’est un outil capable de bloquer certaines adresses IP afin d’empêcher quiconque d’accéder à votre ordinateur.

Bloquer les adresses IP malveillantes avec PeerBlock

PeerBlock est un logiciel gratuit qui permet de bloquer les connexions entrantes indésirables ou malveillantes sous Windows. Il a été spécialement conçu pour les personnes qui utilisent des logiciels P2P comme BitTorrent.

En effet, il faut savoir que lorsque vous utilisez un logiciel P2P, vous pouvez avoir le risque qu’un pirate informatique tente de se connecter à votre PC et causer des dommages. En ce sens, grâce à PeerBlock, vous pouvez bloquer tous les ordinateurs nuisibles connus.

Au démarrage, PeerBlock vous demande quel type de plages vous souhaitez bloquer. Vous avez la possibilité de bloquer les serveurs P2P malveillants, les serveurs publicitaires, les serveurs de logiciels espions (spyware et adware) connus et les serveurs appartenant à des universités. En outre, vous pouvez également créer et importer votre propre liste de serveurs personnalisés à bloquer.

PeerBlock configuration

Par ailleurs, PeerBlock vous demandera à quelle fréquence vous souhaitez obtenir les dernières mises à jour des serveurs à bloquer : tous les jours, toutes les semaines, etc.

Une fois ces deux étapes terminées, PeerBlock commencera à bloquer les serveurs en arrière-plan. Il vous affiche sur son interface un journal des serveurs bloqués et des options pour désactiver la protection ou autoriser/interdire les connexion HTTP. Vous pouvez également gérer des listes et vérifier leurs mises à jour depuis la fenêtre principale.

Interface de PeerBlock

Enfin, notez que vous pouvez accéder et contrôler PeerBlock en effectuant un clic droit sur son icône située dans la barre d’état système.

Conclusion

Vous l’aurez compris, PeerBlock est un logiciel utile pour les utilisateurs qui fréquent régulièrement les réseaux P2P. Il ajoute une couche de sécurité supplémentaire lorsque vous téléchargez. Toutefois, comme l’indique son auteur, il n’offre pas une protection à 100%. La meilleure façon de protéger votre ordinateur est de ne pas télécharger des contenus protégés par le droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

3 applications pour économiser des données mobiles

Article suivant

Envoyer un fichier de smartphone à smartphone

À découvrir également