Comment bien choisir un téléviseur (TV) ?

De nos jours, la télévision fait bien plus que simplement diffuser le journal et des émissions de variété. Elle est devenue un véritable centre de divertissements multimédia. Les écrans larges et incurvés, la haute définition et les différentes options aux technologies d’affichage : les téléviseurs modernes n’ont rien à envier aux écrans de cinéma. Le problème, c’est que la grande variété des modèles présents sur le marché rend difficile toute décision d’achat. Dans cet article, nous vous aidons à bien choisir votre TV en passant en revue les critères de sélection les plus importants. Suivez le guide !

Comment choisir la taille d’un téléviseur : la diagonale

Lorsque vous choisissez un téléviseur, la diagonale est un paramètre fondamental. Elle est liée à la pièce dans laquelle le téléviseur sera installé. Non seulement elle doit être physiquement adaptée, mais sa taille doit également tenir compte de la distance de visualisation recommandée.

L’offre actuelle de téléviseurs comprend des modèles aux diagonales qui vont d’un extrême à l’autre, mais si vous cherchez un téléviseur pour votre salon, ne cherchez pas un appareil de moins de 43″ (109 cm). À l’autre extrémité de l’échelle, parmi les téléviseurs les plus chers, vous trouverez des modèles d’une diagonale de 75″, 86″, 88″ ou même 100″ (254 cm).

Résolution du téléviseur

La résolution indique le nombre de pixels (points d’image) du téléviseur. Elle s’écrit dans le format nombre de colonnes (largeur) × nombre de lignes (hauteur). Un nombre de pixels plus élevé signifie une image plus nette.

Vous trouverez principalement ces trois résolutions :

  • Full HD – 1920 × 1 080 pixels
  • 4K Ultra HD – 3840 × 2160 pixels
  • 8K Ultra HD – 7680 × 4320 pixels

La Full HD est toujours idéale pour les écrans d’ordinateurs portables, mais pour les téléviseurs, la 4K Ultra HD est clairement au-dessus. La résolution 8K est encore trop peu répandue et diffusée pour être recommandable, surtout que les téléviseurs avec cette résolution sont vendus à des prix très élevés.

Distance de visionnement recommandée

La distance de visionnement recommandée, c’est la distance à partir de laquelle vous devriez idéalement regarder le téléviseur. Elle est basée sur le rapport diagonale/résolution.

La distance est considérée idéale quand :

  • Elle est suffisamment grande pour que les pixels soient invisibles et qu’il soit inutile de tourner la tête pour la regarder
  • Mais assez courte pour que le téléviseur occupe une grande partie du champ de vision.

Plus la résolution est élevée, plus la distance minimale recommandée peut être faible. Inversement, plus la diagonale du téléviseur est grande, plus la distance de visualisation recommandée est importante.

Diagonale TV Distance minimale recommandée
43″ (108 cm) 1,83 m
49″ (123 cm) 2,09 m
50″ (127 cm) 2,13 m
55″ (139 cm) 2,35 m
65″ (164 cm) 2,77 m
75″ (189 cm) 3,20 m
77″ (195 cm) 3,29 m
82″ (208 cm) 3,51 m
85″ (214 cm) 3,63 m

Une famille qui regarde la TV à la distance recommandée

La technologie d’image : quelle technologie choisir ?

Les téléviseurs modernes utilisent principalement deux technologies d’affichage, le LCD avec rétroéclairage LED et l’OLED.

LCD LED

La technologie LCD fonctionne de la manière suivante : nous avons une couche séparée de rétroéclairage, surmontée d’une couche de cristaux liquides. Ces cristaux utilisent différents niveaux de tension pour laisser passer ou non la lumière. Cela contrôle les couleurs affichées, mais modifie également la luminosité locale.

Si le téléviseur souhaite afficher du noir à un endroit, il « fermera » complètement les cristaux liquides à cet endroit. Ceux-ci ne laissent alors passer qu’un minimum de lumière, ce qui fait que l’image apparaît noire à cet endroit. En réalité, le rétroéclairage LED éclaire tout l’écran avec la même intensité et même les cristaux liquides fermés laissent passer un peu de lumière, ce qui fait que le noir est souvent gris ou bleu foncé.

Pour réduire ce phénomène, il existe des téléviseurs LCD/LED avec « Local Dimming », qui présentent un contraste nettement plus élevé et peuvent afficher un noir absolu.

OLED

L’OLED utilise ce que l’on appelle des diodes organiques, qui peuvent être si petites qu’elles peuvent être utilisées directement comme pixels. En gros, les téléviseurs OLED n’ont pas de rétroéclairage. Au lieu de cela, chaque pixel s’allume lui-même, ce qui permet d’éclairer ou d’éteindre chaque pixel individuellement. Cette solution permet donc d’obtenir facilement un noir absolu, même pour l’affichage de détails fins.

L’OLED est donc considérée comme la technologie d’affichage la plus avancée actuellement proposée par les téléviseurs, non seulement en raison du contraste élevé, mais aussi pour la saturation des couleurs.

La fréquence de rafraîchissement : laquelle choisir ?

La fréquence de rafraîchissement indique le nombre de fois par seconde que le téléviseur est capable d’afficher des images à l’écran. Plus le téléviseur peut afficher d’images en une seconde, plus l’image sera fluide.

Aujourd’hui, la plupart des téléviseurs sont vendus avec une fréquence de rafraîchissement comprise entre 50 et 100 Hz.

  • Un téléviseur 50 Hz peut afficher 50 images par seconde, un téléviseur 100 Hz peut afficher 100 images par seconde.
  • 50 Hz et 100 Hz sont des valeurs conformes à la norme PAL, qui se base sur 25 images par seconde.
  • Les téléviseurs modernes sont également compatibles avec la norme NTSC (avec une base à 30 images/seconde). Donc les modèles 50Hz peuvent afficher jusqu’à 60 images par seconde et les modèles 100Hz jusqu’à 120 images par seconde.

Un taux de rafraîchissement élevé est particulièrement important pour les joueurs de jeux vidéo. Les consoles PlayStation 5 et Xbox Series prennent en charge les jeux jusqu’à 120 images par seconde, et cette fluidité d’affichage est déjà courante sur les PC depuis un certain temps.

Deux jeunes hommes jouent aux jeux-vidéo sur une TV

Mais, les fabricants de téléviseurs utilisent aussi des technologies pour rendre les émissions de télévision et les films artificiellement plus fluides. Cette fonction peut être activée ou désactivée à volonté dans les paramètres (le nom de la technologie change selon la marque du téléviseur).

Les fonctions intelligentes (SMART) : vraiment utiles ?

Les téléviseurs intelligents (smart TV) se distinguent des téléviseurs classiques par la présence d’un système d’exploitation similaire à celui des smartphones ou des ordinateurs.

Le système d’exploitation vous permet de connecter la TV à Internet et d’utiliser des applications, soit préinstallées sur le téléviseur, soit à installer librement.

Parmi les applications typiques de la Smart TV, on trouve :

  • Netflix, Amazon Prime Video, Disney+, etc.
  • YouTube, Twitch, Spotify, Deezer, etc.
  • Le magasin d’applications
  • Le navigateur web

Vous pouvez également installer des applications telles que Skype, la météo, Google Drive, etc.

Les fonctions SMART des téléviseurs intelligents peuvent se commander vocalement depuis les assistants vocaux intelligents, Amazon Alexa ou Google Assistant. Vous souhaitez changer de chaîne ou modifier le volume ? Dites-le simplement au téléviseur !

Bien sûr, vous pouvez aussi utiliser votre bonne vieille télécommande si vous n’êtes pas à l’aise avec la commande vocale. Cela dit, même celle-ci devient intelligente aujourd’hui pour faciliter le contrôle du téléviseur.

Vous pouvez aussi connecter la télévision sans fil à une multitude d’appareils tels que des téléphones portables, des ordinateurs, des claviers, Apple AirPlay 2, Google Chromecast… Si vous souhaitez lire des vidéos ou de la musique de votre téléphone sur votre téléviseur, quelques clics suffiront !

La luminosité de l’écran, le contraste et les normes HDR

Des paramètres tels que la luminosité de l’écran et le contraste ne sont généralement pas pris en compte lors du choix d’un téléviseur, pourtant ils sont importants dans le rendu final de l’image. Néanmoins, ils affichent des normes HDR, ce qui donne un aperçu de ses capacités sur ce point-là.

Luminosité maximale de l’écran

La luminosité maximale de l’écran ne signifie pas seulement que l’écran brille plus fort et qu’il est donc plus lisible par une journée très ensoleillée. Le plus important avec la luminosité élevée est qu’elle contribue, avec la luminosité minimale, à la qualité du contraste du téléviseur. Plus l’écart est grand entre les deux données, plus le contraste est important.

Contraste / gamme dynamique

Le contraste, appelé aussi « gamme dynamique », décrit la différence entre le point le plus clair et le point le plus sombre qu’un téléviseur peut afficher. Pour que le contraste soit vraiment élevé, un téléviseur doit non seulement avoir une luminosité maximale élevée, mais aussi être capable d’afficher des noirs très profonds.

Si le téléviseur a un contraste élevé, le point le plus clair est presque éblouissant, tandis que le point le plus sombre est totalement noir. Les téléviseurs LED et OLED dotés de la technologie Local Dimming ont un meilleur contraste grâce à leur capacité à éteindre complètement le rétroéclairage sur les points noirs. Une image contrastée est plus vivante et plus claire. Les couleurs sont plus saturées et leurs différentes nuances sont plus faciles à distinguer. À l’inverse, une image à faible contraste est pâle et manque cruellement de dynamisme.

HDR

Les téléviseurs à contraste élevé avec une plage dynamique élevée peuvent afficher des contenus HDR (High Dynamic Range). Ces contenus affichent plus d’informations sur l’image et montrent des détails même à des endroits qui ne seraient pas visibles sur un écran classique.

Différentes normes permettent de savoir si votre téléviseur est capable de reproduire des contenus HDR :

  • HDR10 : la norme HDR la plus ancienne, à laquelle répondent aujourd’hui pratiquement tous les téléviseurs vendus dans le commerce. Cela signifie que vous pouvez regarder des films HDR à partir de Blu-Ray et de différents services de streaming.
  • HDR10+ : ce format utilise ce que l’on appelle des métadonnées dynamiques, qui modifient la représentation du HDR pour chaque scène individuelle. HDR10+ offre de meilleurs résultats que HDR10, en ajustant l’éclairage de chaque scène avec une plus grande précision et une plus grande dynamique.
  • Dolby Vision : utilise des métadonnées dynamiques similaires à HDR10+, mais a actuellement un support beaucoup plus large pour les films et les séries télévisées. En outre, Dolby Vision est un format technologiquement plus avancé, mais aussi plus intensif en termes de production.

Les normes HDR ne disent pas forcément grand-chose sur la qualité d’image réelle du téléviseur. Ces informations sont plutôt une indication de la compatibilité de l’équipement avec la norme. La qualité HDR dépend plutôt de la technologie d’affichage et de la gamme de prix du téléviseur.

Les entrées et sorties (branchements)

Toutes les TV actuelles sont équipées de suffisamment de connecteurs pour répondre aux besoins d’une utilisation quotidienne. Toutefois, selon vos priorités, vous devez en tenir compte. Par exemple, si vous souhaitez connecter plusieurs appareils à votre téléviseur en même temps.

Exemples d’appareils les plus souvent connectés aux téléviseurs :

  • Une ou plusieurs consoles de jeux (HDMI)
  • Un lecteur Blu-ray (HDMI)
  • Un ordinateur ou un ordinateur portable (HDMI)
  • Une barre de son ou un home cinéma (HDMI, SPDIF ou coaxial)
  • Un décodeur (HDMI)
  • Un disque dur externe (USB)

Avant d’acheter un téléviseur, vous devez savoir de quels types et combien de connexions vous comptez utiliser. Si vous devez connecter plusieurs appareils en HDMI à un téléviseur qui ne dispose pas des connexions suffisantes, vous pouvez utiliser un commutateur HDMI. Aussi, les téléviseurs actuels sont souvent équipés du Wi-Fi et du Bluetooth, permettant également de connecter un grand nombre d’appareils sans fil.

HDMI 2.1

Si vous possédez une PlayStation 5 ou une Xbox Series, vous devez être sûr que le téléviseur dispose d’une connexion HDMI 2.1. Simplement parce qu’elles offrent la possibilité de jouer en résolution 4K jusqu’à 120 images par seconde. Les normes HDMI plus anciennes ne peuvent pas gérer ce type de transmission.

La consommation

La consommation des téléviseurs intelligents commence à 40-50 kWh/an pour les TV entre 40 et 46 pouces. Une SMART TV de 55 pouces a une consommation d’environ 100 kWh/an, et si vous optez pour un téléviseur plus grand de 75 à 85 pouces, vous pouvez atteindre jusqu’à 200 kWh/an.

Si la consommation de votre téléviseur et donc les coûts d’exploitation sont des données essentielles pour vous, vous devez alors tenir compte de la diagonale, mais aussi de l’étiquette énergétique. Certains téléviseurs sont plus économes en énergie que d’autres modèles de même diagonale.

La consommation peut également être influencée par les technologies d’affichage. Le mode dynamique ou HDR offre une bonne luminosité et un contraste élevé, mais il consomme plus d’électricité que le mode économie d’énergie.

Chaque téléviseur est muni d’une étiquette énergétique qui permet de déterminer facilement le niveau d’efficacité énergétique de l’appareil.


Vous êtes maintenant en mesure de faire l’acquisition d’une télévision qui répondra pleinement à vos besoins. Certaines caractéristiques seront plus ou moins importantes pour vous, mais vous avez désormais les clés en main pour savoir lesquelles vous voulez prioriser. Cela dit, vous devez surtout garder à l’esprit que vous devez d’abord choisir une taille adaptée à votre salon avant de vous préoccuper des autres caractéristiques.

Crédits photo : ©LG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
Forest Whitaker

Les 5 meilleurs films avec Forest Whitaker

Article suivant

Perfect Backup : un logiciel de sauvegarde gratuit pour Windows

À découvrir également