Le « logiciel espion » est un terme qui désigne à la fois les logiciels malveillants et les logiciels de surveillance. Pour un néophyte, il est souvent difficile de bien les distinguer. Donc, la question est de savoir si les logiciels espions sont légaux ou non. Pour mieux répondre à cette question, je vais revenir à la base : un logiciel espion, c’est quoi ? À quoi sert-il ? Que dit la loi française ?

Tout savoir sur les logiciels espions

Qu’est-ce qu’un logiciel espion ?

Il convient de noter que sur Internet, vous trouverez une panoplie de définitions d’un logiciel espion. Chacun a sa manière d’interpréter ce programme en fonction de ce qu’il souhaite promouvoir. Dans tous les cas, sachez qu’il n’en existe que deux types :

Le logiciel de surveillance

Il s’agit ici d’un logiciel qui laisse apparaitre une icône sur le téléphone ou sur l’ordinateur espionné. Autrement dit, il n’a pas pour vocation d’espionner, mais de surveiller. Bien qu’il soit possible de cacher l’icône, l’utilisateur est au courant de la présence de ce logiciel de surveillance sur son téléphone ou sur son ordinateur.

Ce type de logiciel espion convient parfaitement aux besoins d’un parent afin de mieux protéger ses enfants contre des actes malsains. Plus important encore, vous saurez à tout moment où se trouve votre ado, qu’est-ce qu’il échange avec ses amis sur les réseaux sociaux, est-il victime de cyber-harcèlement, etc. Grâce à un meilleur logiciel espion téléphone tel que Spygate, vous disposez de toutes les fonctionnalités nécessaires pour surveiller votre enfant.

C’est également dédié aux entreprises qui souhaitent surveiller l’activité de leurs employés. Le dirigeant sait si ses salariés font bon usage de leur poste de travail. C’est avantageux pour obtenir une meilleure productivité. Pour preuve, vous saurez si un de vos salariés passe la plupart de son temps sur les réseaux sociaux. En revanche, l’employeur doit au préalable informer ses salariés qu’ils sont sous surveillance.

Logiciel de surveillance

Le logiciel malveillant

Il existe également un type de logiciel espion bien connu sous son appellation en anglais : « spyware ». Sa différence réside dans sa capacité à passer inaperçu par l’utilisateur de l’ordinateur ou du téléphone espionné.

Un logiciel malveillant circule sur Internet et s’installe sur un support sans le vouloir. En effet, il se trouve généralement dans des logiciels gratuits, dans des publicités ou encore sur des sites internet douteux. Il est utilisé par les hackers pour collecter des données des utilisateurs cibles (réseaux sociaux, courriers électroniques, informations d’authentification, etc.).

Spyware logiciel espion

À quoi ça sert ?

Comme énoncé plus haut, il existe de multiples actions que vous pouvez faire avec un logiciel espion. En effet, le logiciel espion est conçu principalement :

  • Pour espionner les SMS : vous pouvez vérifier à distance le contenu des SMS d’un Smartphone depuis un ordinateur ou un mobile ;
  • Pour localiser un portable à distance : vous pouvez obtenir les positions GPS d’un téléphone depuis votre tableau de bord grâce à la fonctionnalité géolocalisation ;
  • Pour surveiller un téléphone portable : vous pouvez consulter instantanément les échanges de mails (entrants et sortants), les discussions sur Facebook, Skype, Messenger, Snapchat, Whatsapp, les partages des fichiers multimédias (photos, vidéos) ou encore les appels (entrants et sortants).

Bien évidemment, cette liste est encore non exhaustive. D’autant plus que les logiciels espions peuvent également s’utiliser sur des ordinateurs de bureau ou portables.

Que dit la loi française ?

Que vous prévoyiez de surveiller un téléphone portable ou un ordinateur, l’utilisation d’un logiciel espion est une atteinte à la vie privée. Donc, vous êtes susceptible d’être condamné à un an d’emprisonnement avec une amende de 45 000 €.

Par contre, cela s’applique seulement à l’utilisation des spywares et non à celle des logiciels de surveillance. C’est pourquoi il est possible d’espionner en toute légalité. C’est également la raison pour laquelle la vente des logiciels espions n’est pas interdite en France.

Dès lors que vous n’espionnez pas une personne à son insu, vous faites une action légale. Selon la loi française, vous devrez impérativement aviser votre enfant de la présence d’un logiciel de surveillance sur son ordinateur ou sur son portable. De plus, même s’il est encore mineur, vous n’avez pas le droit d’utiliser le logiciel espion à son insu. Sinon, cela devient illégal.

Idem pour les logiciels espions utilisés dans des entreprises, tout dirigeant doit obtenir le consentement de ses salariés avant d’utiliser un logiciel espion. Plus important encore, cela doit se faire par écrit. L’objectif est de les informer que vous équipez les ordinateurs et les téléphones d’un logiciel de surveillance pour mieux développer votre activité.

Si ces conditions sont respectées, vous êtes dans la légalité. Malheureusement, il est quasiment impossible d’être à l’abri des logiciels malveillants. Ainsi, en même temps, vous devrez également vous équiper d’un logiciel anti-spyware pour minimiser les risques de confondre le logiciel de surveillance et le logiciel malveillant pendant leur exécution.



Partager cet article



Facebook Twitter Linkedin email