SuperDev : le « couteau suisse » du développeur web

SuperDev est une extension pour le navigateur Google Chrome qui devrait faciliter le travail de nombreux développeurs web. Présentée par son développeur comme le « couteau-suisse » des webmasters, absolument gratuite et facile à prendre en main, cette nouveauté mérite qu’on lui consacre quelques lignes. Voici donc quelques précieuses informations sur ce module open source particulièrement polyvalent.

SuperDev : une solution élaborée par un passionné

Les meilleurs outils sont souvent forgés par les ouvriers, les ingénieurs, les artistes qui en ont vraiment besoin. Choudhary Abudllah, le créateur de SuperDev, est justement un expert en création et gestion de sites Internet. Il ne cesse de réfléchir à l’élaboration de solutions intelligentes, destiné à faire gagner du temps et de l’efficacité aux développeurs web du monde entier.

Mais alors, que nous réserve cette extension ? Quelles sont les possibilités offertes aux administrateurs de tous horizons ?

Textes, images, mesures, suppression du cache… une large étendue de possibilités

Avant de rédiger ce billet, nous avons évidemment testé le « produit ». Et une chose paraît certaine : les promesses sont tenues. L’étendue des possibilités, d’autant plus dans le cadre d’un logiciel en ligne gratuit, nous a vraiment impressionnés.

L’idée de base s’avère assez simple. Après avoir installé l’extension Google Chrome pour développeurs web en quelques clics, chaque site que vous visitez devient virtuellement modifiable. Il ne s’agit évidemment pas d’une invitation au hacking : la technologie mobilisée permet d’obtenir une version hors-ligne des différentes pages.

Et c’est là que la magie opère. Grâce à SuperDev, vous pouvez, par exemple…

  • Changer le texte du site, que ce soit au sein des articles ou dans les menus.
  • Récupérer le code couleur d’un élément graphique ou d’une police d’écriture (HEX ou RGB).
  • Mettre en évidence certaines portions, pour une inspection méticuleuse du contenu (selon le principe d’un surligneur).
  • Exporter les éléments modifiés, supprimés, etc. via le code HTML et CSS des domaines visités. Ceux qui aiment suivre leur travail ligne par ligne sauront en profiter.
  • Supprimer des éléments, pour constater la différence en termes de design et d’ergonomie.
  • Modifier la palette de couleurs, avec une généreuse gamme de nuances disponibles. Ceux qui cherchent à conférer une jolie identité visuelle à leur site seront ravis de pouvoir tester toutes les variantes avant de faire un choix définitif.
  • Mesurer certaines valeurs. Par exemple, une règle intégrée permet de jauger la distance entre plusieurs points du site.

D’autres perspectives s’offrent à vous, comme la suppression du cache, des cookies et des formulaires, le réalignement de certaines sections…

SuperDev, une extension Chrome dédiée aux développeurs Web

Une extension open source, amenée à évoluer

Si le principe peut paraître intrusif à première vue, rien n’est supposé être « secret » parmi les informations et éléments auquel cet outil de développement web donne accès. On peut parler d’un mode « bac à sable », sans que cela n’entre jamais en interférence avec le contenu réel du site ou son design.

Il est à noter que l’extension SuperDev s’enrichira dans les mois et années à venir. Une version payante, proposant encore plus d’instruments, devrait prochainement voir le jour.

Parmi les nouveautés, on compte la possibilité d’importer les médias du site ciblé, un système d’étude (et de changement) des polices de caractère, ou encore un accès complet au CSS original.

Il s’agit quoi qu’il en soit d’une extension open source, qui présente déjà de solides arguments dans sa déclinaison « free » actuelle. Il est possible de se la procurer sur le Chrome Web Store, mais également depuis la plateforme GitHub. Nous sommes sûrs que vous y trouverez votre compte : l’interface est d’une efficacité redoutable, et les options sont loin d’être anecdotiques. Le futur du développement web semble se dessiner de manière très encourageante !

7 commentaires
  1. Bonjour à vous
    Oui pourquoi toujours Chrome ?
    Un navigateur-espion issu d’un des GAFAM les plus célèbres, une pâle copie de Chromium le fameux moteur de rendu. Chrome qui fonctionne très bien aux dires de certains, mais pourquoi ? Parce que quoi qu’on fasse on est entouré d’applications ou APK made in Gogole.
    Bref, comme beaucoup, tout ce qui est Google j’évite un maximum. J’en suis même à tenter (sans plantage, pas facile) d’enlever complètement Android de mon phone.
    Sinon j’utilise Yandex, Brave et Vivaldi. Ce dernier que je teste depuis quelque temps a l’air vraiment pas mal d’ailleurs.
    Bona ghjurnata

    1. Bonjour,
      Je veux pas jouer les rabat-joies mais Brave est suspect car “par défaut” même si celui-ci est à minima mieux configuré que Chrome et consort mais en creusant un peu il s’avère que l’entreprise profiterait de ses usagers à leur insu afin de les rediriger vers des liens affiliés, permettant de générer une commission sur chacune des
      inscriptions et transactions futures. Brendan Eich, le PDG-fondateur de Brave, a rapidement reconnu les faits (2020) et déclaré qu’il s’agissait “d’une erreur” : https://twitter.com/BrendanEich/status/1269313200127795201 (Je ne suis pas dupe) De plus, en explorant de plus près le GitHub du navigateur en question, les faits ne se limitent pas à Binance.us, mais concernent aussi Coinbase, Ledger et Trezor Palantir, entreprise associée à l’affaire, au scandale Cambridge Analytica ! et a été co-fondée par la même personne : Brendan Eich. https://www.marianne.net/…/le-tres-inquietant-pouvoir…Brave qui trouve lors de sa seconde levée de fonds 35 millions de dollars payés en cryptomonnaie en moins de 30 secondes ? Un lien avec Palantir Metropolis et affiliés ?
      S’il y a un loup c’est suspect…

      – Vivaldi, je l’utilise comme 2ème navigateur (Navigation poubelle) Taper –> vivaldi://flags (de plus il est propriétaire)
      – Chromium ? Impossible de désactiver le certificat “Certificate Transparency”, qui cherche à résoudre 15 requêtes DNS à la mn. les adresses du type clients1.google.com. Elles seraient liées à des tentatives de synchronisation avec un compte Google auquel je ne suis bien sûr ni abonné ni connecté. Impossible de trouver la liste exhaustive de
      ces braves gens qui contribuent à Chromium (Recherches sur le “site des DEV’s)

      Je préfère largement continuer sur Firefox même s’il faut mettre la pain à la pâte pour une solide configuration. Il y a aussi une soluce miracle : Se déconnecter 🙂 Même si j’aurai pu remplir 10 pages, pardon d’avoir été aussi long,
      Cdl

      1. Bonsoir Carl
        Et bien merci pour toutes ces infos.
        Je n’avais pas entendu parler de cette “erreur” avouée par le boss de Brave.
        Je n’ai pas de compte Twitter et je ne compte pas en créer un mais j’ai quand même lu les tweets de votre lien. Edifiant !
        Plus de 43 ans que je suis dans l’informatique et je commence à bien moins m’y intéresser surtout quand je vois ce que le commerce a fait de ce merveilleux outil.
        Avant j’avais plaisir à coder, plus maintenant. En clair : avant je prenais plaisir à me casser les méninges à créer ou à améliorer, mais à présent je laisse ça aux autres ! J’ai assez perdu de mon temps de réalité sur diverses bécanes…

        Sinon si l’on cherche loin (comme apparemment vous le faites) tous les navigateurs ont quelque chose à se reprocher.
        Quant à Firefox je ne l’utilise jamais, je ne l’aime pas (c’est un avis perso) mais je reconnais qu’il n’est “pas mal” et qu’il respecte assez bien la sécurité en général.
        Encore merci pour votre longue réponse.

        1. re-Bonjour Walker,
          De rien, il faut mutualiser nos infos…
          Oui tous les navigateurs je suis bien d’accord sauf que sur Firefox on peut désactiver tte cette telemetrie (via about:config) c’est pour ça que je l’utilise, en fait j’utilise le moins pire 🙂 après les goûts et ls couleurs…

          Je suis tellement ok avec ton analyse, c’est une catastrophe les dev’s d’aujourd’hui mais ce n’est pas vraiment de leur faute : Il y a quelques années j’ai bossé ds 1 école de Dev et autres en Aquitaine, on leur apprend a tester les sites qu’avec Chrome et on s’etonne après que les autres fonctionnent moins bien ? de mon temps c’était minimum 3 navigateurs ! de plus y’a qu’à regarder les Scripts présents et non nécéssaires au fonctionnement du site, du made in Google partout, bref, bon week-end

  2. Re, bonne nouvelle qu’il soit prévu pr Firefox.
    Chrome est “champion” parce que : qui peut rivaliser avec la force de frappe des gafam ??? + les dev’s, les institutions (services de l’état) qui sont “complices”. “notre service fonctionne bien Mr mais ça fonctionne cz vous mal parce que faut vous servir de Chrome etc.” Tu parles, la réalité est ailleurs, faut être aveugle ou dans le déni permanent pour ne pas le voir.
    La Majorité c’est quantitatiff mais pas qualitatif, la majorité n’a pas forcemment raison, y’a qu’à ouvrir les yeux et regarder le monde…En tt cas je vous lis tjours avec interêt, Cdl

  3. Bonjour, bonne initiative mais quand est-ce que les Dev’s feront enfin du bon boulot ? un logiciel “open source” sur Chrome ? et pourquoi pas sur Firefox ? Ils bossent tous sur Chrome, ce Spy géant, de mon temps on testait un site avec au moins 3 navigateurs différents, aujourd’hui c’est seulement Chrome, même ds les écoles de Dev’s on teste “mobile first” et Chrome puis basta, on viendra s’etonner ensuite…Bonne continuation

    1. Bonjour Carl,

      sans doute parce que Google Chrome est le navigateur Web le plus utilisé au monde avec 64,53% de parts de marché en mars 2022 contre 3,4% pour Firefox (Source).

      Quoi qu’il en soit, l’extension est prévue sur Firefox. À suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
Supprimer des objets sur une photo avec Image Cleaner

Supprimer des objets sur une photo gratuitement et sans limite

Article suivant
Diivii

Payez vos abonnements moins chères avec Diivii

À découvrir également