Pourquoi utiliser vos données mobiles plutôt qu’un Wi-Fi public ?

Cela ne surprendra aucun internaute : se connecter depuis un Wi-Fi public est vivement déconseillé par les experts en cybercriminalité. Cependant, quels sont les risques liés à ces points d’accès gratuits ? Quelle est la définition d’un VPN et pourquoi ce type d’applications peut préserver votre sécurité via un hotspot ? Cet article vous apportera des réponses claires et objectives.

Quand le Wi-Fi public alimente les débats

Depuis de nombreuses années, la France se positionne sur le podium des pays européens recensant le plus de Wi-Fi publics. Gares, centres commerciaux, restaurants… Désormais, chaque commune de l’hexagone dispose de nombreux hotspots. Cette évolution a également incité les compagnies aériennes à installer leurs propres bornes Wi-Fi afin de garantir à leurs clients une connexion stable et permanente. Bref, Internet est à la portée de tous, et ce, sans aucune condition géographique.

Pourtant, chaque Wi-Fi public évoque une problématique : la sécurité de ses utilisateurs. En effet, en réunissant plusieurs internautes depuis un seul et unique point d’accès, une simple tentative de piratage peut engendrer une succession de problèmes où la définition d’un VPN méritera une attention particulière. Cependant, quels sont ces risques ?

Quels sont les risques liés aux hotspots Wi-Fi public ?

Des points d’accès dénués de systèmes de chiffrement

Les réseaux domestiques (routeurs ou box Internet) et les connexions depuis des données mobiles profitent désormais de systèmes de chiffrements. Ceux-ci ont un rôle non-négligeable, puisqu’ils chiffrent en temps réel chaque donnée envoyée/reçue sur le web. En pratique, ce processus permet de confidentialiser vos activités en ligne et éviter les « regards indiscrets » des pirates.

Malheureusement, l’extrême majorité des hotspots ne proposent aucun système de chiffrement. Votre historique de navigation ou encore vos messages publiés ne seront plus sécurisés. Quelques manipulations suffiront alors aux pirates pour récupérer ces informations. Plusieurs situations pourront être évoquées :

  • La réception de ransomwares (un paiement par cryptomonnaies est imposé pour récupérer vos fichiers)
  • La violation de comptes en ligne
  • La vente de vos données personnelles sur le Darkweb

Les attaques de l’homme du milieu

Une attaque de l’homme du milieu (HDM) ou man-in-the-middle attack (MITM) est une méthode largement utilisée par les pirates. Brièvement, celle-ci permet aux hackers d’intercepter vos données en se positionnant virtuellement entre votre équipement et le hotspot. Une nouvelle fois, la subtilisation d’informations personnelles (telles que votre historique de navigation) est l’unique motivation des pirates. Bien évidemment, les hotspots sont considérés comme de « parfaits terrains de jeu » pour ces internautes malintentionnés.

Les faux points d’accès Wi-Fi public

Vous pensez que le piratage est réservé aux experts en informatique ? Détrompez-vous. Chaque Wi-Fi public affiche son propre SSID (nom du point d’accès). En toute logique, celui-ci fera référence au lieu où vous vous trouvez. Or, que se passerait-il si vous veniez à vous connecter à un réseau Wi-Fi dupliqué par un hacker ?

Sans vous rendre compte de l’illégitimité d’un point d’accès, vous autoriserez une liaison virtuelle avec un ou plusieurs pirates. La réception de données personnelles ne nécessitera ici que quelques manipulations. Toutefois, cette méthode de piratage est également appréciée par les hackers souhaitant propager lourdement des virus ou d’autres logiciels malveillants. L’absence de mots de passe depuis de nombreux hotspots rendra d’autant plus difficile l’identification de faux points d’accès.

Préserver votre cybersécurité avec un VPN

Vous l’aurez compris, utiliser un Wi-Fi public n’est pas sans risques. En revanche, l’utilisation de données mobiles (3G, 4G ou 5G) vous permet d’éviter les risques précédemment cités. Toutefois, diverses situations seront incompatibles avec cette méthode de connexion (notamment lors d’un voyage à l’étranger, par exemple). Dans ce cas, est-il possible de sécuriser une connexion depuis un hotspot ? Absolument… Et la définition d’un VPN argumentera cette réponse.

Les réseaux privés virtuels offrent de nombreux avantages aux internautes. À ce titre, une caractéristique retiendra votre attention : le chiffrement de vos données envoyées/reçues grâce à un protocole optimisé. Cette fonctionnalité sera idéale pour palier à l’absence de sécurité via la majorité des Wi-Fi publics. De même, un VPN peut masquer votre adresse IP depuis un système DNS.

Toutefois, il est utile de rappeler qu’un VPN ne peut garantir votre cybersécurité à 100 %. Adopter de bons réflexes sur Internet sera complémentaire et essentiel. Se méfier d’e-mails douteux et éviter les « sites obscures » seront ici de parfaits exemples.

La cybersécurité est une priorité

Que vous soyez un internaute en quête de divertissement ou un professionnel, l’évolution inquiétante de la cybersécurité ne peut être négligée depuis un hotspot, des données mobiles ou un réseau domestique. Les recommandations présentées dans cet article ne manqueront pas de maximiser votre sécurité en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Kdenlive : un logiciel de montage vidéo open source

Article suivant

« Lancer un titre » : la nouvelle fonctionnalité de Netflix pour savoir quoi regarder

Articles similaires