Qu’est-ce qu’une éclipse solaire et quand sera la prochaine ?

Une éclipse, du latin eclipsis lui-même emprunté au grec ἔκλειψις (abandon, défection) désigne, en astronomie, une occultation, partielle ou totale, d’une source de lumière par un objet qui s’intercale entre elle et l’observateur. Cette occultation entraîne une baisse considérable de la luminosité.

Ce phénomène spectaculaire a beaucoup impressionné les Hommes au cours de l’Histoire, si bien qu’ils y voyaient très volontiers une manifestation divine ou un présage d’un événement quelconque. Mais au cours des siècles, le développement des progrès scientifiques a permis de lever ces ambiguïtés et de donner aux éclipses une explication plus rationnelle.

Phénomènes fascinants, que Tintin sait utiliser avec profit dans un épisode célèbre, les éclipses sont toujours l’objet d’annonces précises et de réunions d’astronomes en herbe désireux de contempler ces moments où, pour une fois, le Soleil a réellement rendez-vous avec la Lune. Il existe en fait deux types d’éclipses : les éclipses solaires et les éclipses lunaires.

Qu’est-ce qu’une éclipse solaire ?

C’est lorsque la Lune, satellite de la Terre, elle-même tournant autour du Soleil, se place devant lui que l’on parle d’éclipse solaire. Mais sous ce terme générique se cachent plusieurs notions.

En effet, la distance entre le Soleil et la Terre est 390 fois plus grande que celle entre la Lune et la Terre. De plus, le diamètre du Soleil est 400 fois supérieur à celui de la Lune. Par conséquent, depuis la Terre, le diamètre des deux astres paraît sensiblement le même, de telle sorte qu’à certains moments bénis, la Lune se permet de passer, superbement, devant le Soleil, nous cachant ainsi sa lumière.

Toutefois, comme dans toutes les expériences, il y a des ratés. C’est-à-dire que le Soleil, la Lune et la Terre ne sont pas toujours exactement alignés. Cet alignement peut être parfait, c’est-à-dire que la Lune occulte l’intégralité du Soleil, mais le plus souvent ce n’est pas le cas.

Schéma d'une éclipse solaire

A chaque positionnement possible de la Lune par rapport au Soleil, un nom différent est attribué. Il y a donc plusieurs types d’éclipses solaires.

Quels sont les différents types d’éclipses solaires ?

En effet, toutes les éclipses solaires, même si elles reposent sur le même principe, ne sont pas les mêmes. On distingue généralement trois types d’éclipse solaire :

  • Éclipse totale
  • Éclipse annulaire
  • Éclipse partielle

Voyons maintenant plus en détails, ces différents types d’éclipses.

Éclipse totale

On parle d’éclipse totale lorsque, par un heureux hasard d’alignement entre la position de l’observateur, la Lune et le Soleil, la lumière solaire disparaît complètement le temps que la Lune passe majestueusement. Malheureusement, ces conditions idéales se produisent très rarement, et seulement sur une petite bande de la surface terrestre.

Éclipse totale

En moyenne, les éclipses totales ont lieu tous les 375 ans pour un endroit bien précis sur le globe. Toutefois, cela n’est qu’une moyenne. A Montréal, par exemple, « seulement » 91 ans séparent la dernière éclipse totale de la prochaine, tandis qu’au Saskatchewan, province canadienne également, il faudra patienter jusqu’en 2153 alors que la dernière a eu lieu… en -55. Il est donc peu probable de voir une réelle éclipse totale, et ces phénomènes, lorsqu’ils se présentent, font d’ailleurs l’objet de nombreux déplacements d’astronomes. Il vaut mieux ne pas rater son avion parce qu’une éclipse totale ne dure en effet qu’un peu moins de huit minutes, dans la mesure où l’ombre de la Lune se déplace sur la Terre à la vitesse de 1700 km/h.

Éclipse annulaire

Une éclipse annulaire, c’est-à-dire formant un anneau, a lieu lorsque la surface lunaire ne suffit pas à occulter l’intégralité de celle du Soleil. Du point de vue de l’observateur, une éclipse annulaire prend la forme d’un anneau de lumière encerclant la Lune.

Cette éclipse solaire, particulièrement spectaculaire, trouve son origine dans la distance trop lointaine de la Lune par rapport au Soleil, de sorte que la Lune nous paraît trop petite pour couvrir le diamètre du Soleil.

Éclipse annulaire

Tout comme les éclipses totales, les éclipses annulaires ne peuvent être observables que par une poignée de privilégiés sur une petite partie de la surface de la Terre. En revanche, elles sont plus longues puisqu’elles durent un peu plus de dix minutes. On parle, durant ce moment, de phase d’annularité, c’est-à-dire que la silhouette de la Lune se détache intégralement sur le disque solaire.

Ce spectacle est particulièrement beau dans la mesure où se distinguent les planètes et les étoiles les plus brillantes.

Éclipse partielle

Enfin, les éclipses partielles désignent ces moments où une partie de la Lune vient insolemment occulter le disque solaire. Cela signifie que l’alignement entre l’observateur, la Lune et le Soleil est imparfait, de telle sorte qu’il n’y a qu’une partie de la Lune qui occulte le Soleil.

Éclipse partielle

Moins spectaculaires, ces éclipses partielles méritent toutefois le détour, ne serait-ce que par son aspect poétique.

Quelles sont les dates des prochaines éclipses solaires en 2023 ?

La dernière éclipse solaire visible depuis la France a eu lieu le 25 octobre 2022, il s’agissait d’une éclipse partielle. L’année 2023 sera assez prolifique dans la mesure où il y en aura deux, malheureusement aucune ne sera visible depuis la France.

Les astronomes les plus passionnés peuvent donc réserver leurs billets d’avion pour l’Australie, d’où ils pourront contempler une éclipse solaire totale le jeudi 20 avril 2023. Cette éclipse sera brève dans la mesure où elle durera moins d’une minute, elle se produira entre dix heures et 13 heures.

La seconde éclipse aura lieu le 14 octobre 2023, il s’agit d’une éclipse annulaire, particulièrement brillante en raison de la forte réduction du diamètre de la Lune par rapport à celui du Soleil. Cette fois encore, ce spectacle ne sera pas visible depuis la France, mais seulement depuis une bande reliant l’ouest nord-américain au nord de l’Amérique du Sud, soit l’Oregon, le Texas, le Nicaragua et le Brésil. Cette éclipse durera en moyenne cinq minutes.

La prochaine éclipse visible depuis la France aura lieu le 29 mars 2025, ce sera une éclipse partielle.

Date d’éclipse solaire Visible depuis la France Type d’éclipse
20 avril 2023 Non Totale
14 octobre 2023 Non Annulaire
8 avril 2024 Non Totale
2 octobre 2024 Non Annulaire
29 mars 2025 Oui (12h01) Partielle
21 septembre 2025 Non Partielle
17 février 2026 Non Annulaire
12 avril 2026 Oui (20h17) Totale
6 février 2027 Non Annulaire
2 août 2027 Oui (11h01) Totale
26 janvier 2028 Oui (17h33) Annulaire

Source du tableau : Pleine Lune

Comment regarder une éclipse solaire ?

Il est indispensable de prendre des précautions lors de l’observation d’une éclipse solaire. En effet, le rayonnement extrêmement puissant su Soleil est dangereux pour les yeux, au point d’endommager l’iris de manière irrémédiable, et ce sans que l’observateur ne ressente de douleur.

Un père et sa fille qui observent une éclipse solaire avec des lunettes de protection

Il faut donc se munir de lunettes d’éclipse récentes, spécialement conçues pour cet emploi. Vérifiez également qu’elles sont conformes à la norme européenne ISO 12312-2:2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
Films Denzel Washington

Les 5 meilleurs films avec Denzel Washington

Article suivant
Fuite données personnelles

Comment savoir si vos données personnelles en ligne ont fuité ?

À découvrir également