Qu’est-ce qu’une éclipse lunaire et quand sera la prochaine ?

Une éclipse, du latin eclipsis, lui-même provenant du grec ἔκλειψις que le mot est parvenu jusqu’à nous. Il désigne littéralement un abandon, ou une défection. Terme d’astronomie, une éclipse est une occultation, partielle ou totale, d’une source de lumière par l’intercalation d’un objet entre cette source et l’observateur. Cela se traduit par une forte baisse de la luminosité.

Les éclipses, de par leur caractère soudain et spectaculaire, ont toujours fasciné les hommes, qui y ont vu volontiers une manifestation divine, bénédiction ou châtiment. Toutefois les progrès scientifiques ont permis de rationaliser le phénomène et d’en proposer une explication rigoureuse.

Les éclipses lunaires sont évidemment inoffensives à tous points de vue, que ce soit pour les yeux ou pour notre avenir. Quand on parle d’éclipse, la majorité des personnes pensent à l’éclipse solaire, c’est-à-dire lorsque la Lune passe devant le Soleil, ce qui entraîne une pénombre. L’éclipse solaire est effectivement la plus spectaculaire, mais il existe également une majestueuse éclipse lunaire.

Qu’est-ce qu’une éclipse lunaire ?

Une éclipse lunaire désigne le phénomène par lequel le Soleil, la Terre et la Lune sont alignés de telle sorte que l’ombre de la Terre empêche le Soleil d’éclairer la Lune. Durant ces moments, notre satellite est revêtu d’une couleur allant du rouge à l’orange. Evidemment, ce spectacle n’est alors visible que depuis la moitié de la Terre orientée vers la Lune.

Schéma d'une éclipse lunaire

C’est toujours au moment de la pleine Lune que les éclipses lunaires se produisent, si bien qu’on pourrait s’attendre à ce qu’il y en ait une par mois. Mais ce n’est hélas pas aussi simple. Dans la mesure où l’orbite de la Lune est inclinée d’environ cinq degrés par rapport à celle de la Terre, notre satellite passe généralement un peu au-dessous ou un peu au-dessus du globe, et il n’y a pas d’éclipse.

En revanche, lorsque la pleine lune a lieu à proximité de ce qu’on appelle un nœud lunaire, c’est-à-dire au point d’intersection entre l’orbite de la Lune et le plan de l’orbite de la Terre (qu’on appelle l’écliptique), une éclipse se produit.

Quels sont les différents types d’éclipses lunaires ?

Toutes les éclipses ne sont pas les mêmes. Selon la manière dont notre globe occulte la lumière solaire, la Lune n’aura pas toujours le même éclairage. On distingue l’éclipse lunaire totale, l’éclipse lunaire partielle et l’éclipse pénombrale.

On parle d’éclipse lunaire totale lorsque l’alignement entre le Soleil, la Terre et la Lune est parfait, de telle sorte que la Lune passe entièrement dans le cône d’ombre terrestre. Elle peut passer par le centre, mais également par le haut ou le bas. Cela se traduit par une couleur plus ou moins cuivrée de la Lune.

Une éclipse lunaire totale peut durer plusieurs heures, contrairement à l’éclipse solaire totale qui ne prend que quelques minutes. Ces éclipses lunaires totales sont assurément les plus spectaculaires et donnent lieu à des images saisissantes.

Une éclipse lunaire partielle se produit lorsque l’alignement entre le Soleil, la Terre et la Lune est imparfait. Il n’y a qu’une partie de la Lune qui passe dans l’ombre de la Terre, de sorte que la Lune prend une teinte grisâtre avec des surfaces rouges ou roses.

Les éclipses lunaires partielles donnent à la Lune une séduisante teinte grise, et durent elles aussi quelques heures.

Enfin, une éclipse lunaire pénombrale se produit lorsque la Lune traverse l’ombre extérieure de la Terre, ou pénombre. Pendant une éclipse pénombrale, la Lune semble s’assombrir légèrement mais pas complètement. Ce type d’éclipse est souvent difficile à voir à l’œil nu car le changement de luminosité est subtil.

Quelles sont les dates des prochaines éclipses solaires en 2023 et 2024 ?

En moyenne, il y a entre deux et cinq éclipses lunaires par an. C’est peu. L’un des avantages par rapport aux éclipses solaires est qu’elle n’est pas réservée à une élite vivant sur une étroite bande terrestre, mais qu’elle se laisse voir par la moitié du globe situé du côté non éclairé de la Terre. Cela est beaucoup plus économique, avouons-le.

2023, en revanche, est une année assez avare en termes d’éclipses lunaires car il n’y en aura que deux. La première aura lieu le 5 mai 2023, ce sera une éclipse partielle. La seconde apparaîtra le 28 octobre 2023, celle-ci sera totale.

Pour 2024, il y aura également deux éclipses lunaires : une partielle le 25 mars 2024 et une totale le 18 septembre 2024. Chacune de ses éclipses durera environ six heures et feront l’objet de nombreuses observations.

Date d’éclipse lunaire Visible depuis la France Type d’éclipse
5 mai 2023 Oui (21h19) Pénombrale
28 octobre 2023 Oui (22h14) Partielle
25 mars 2024 Oui (6h48) Pénombrale
18 septembre 2024 Oui (4h44) Partielle
14 mars 2025 Oui (7h08) Totale
7 septembre 2025 Oui (20h20) Totale
3 mars 2026 Non Totale
28 août 2026 Oui (6h12) Partielle
21 février 2027 Oui (00h12) Pénombrale
17 août 2027 Non Partielle
12 janvier 2028 Oui (5h13) Partielle
6 juillet 2028 Oui (22h01) Pénombrale
31 décembre 2028 Oui (17h51) Totale

Source du tableau : Pleine Lune

Comment regarder une éclipse lunaire ?

Contrairement aux éclipses solaires, qui peuvent être très dangereuses pour les yeux, les éclipses lunaires sont visibles à l’œil nu. Cela s’explique par le fait que le Soleil soit « derrière » nous et que nous ne le regardons pas à proprement parler.

Une éclipse lunaire est ainsi, comme en témoignent les très nombreuses photos trouvées sur Internet, facile à photographier, d’autant que sa couleur ne cesse d’évoluer en fonction de sa position par rapport à la Terre.

Lorsque la Lune débute et termine son éclipse totale, sa couleur est jaune pâle, et elle tend de plus en plus vers le cuivre à mesure qu’elle s’approche de l’alignement parfait.

Au cours d’une éclipse partielle, la Lune se divise en deux parties dont les limites évoluent sans cesse. Elle oscille ainsi entre le gris et le rouge. Cela nous rappelle aussi, et il en est apparemment encore besoin, que notre Terre est bien ronde. Tous ces phénomènes ne seraient pas observables si elle était plate, par exemple.

L’une des autres conséquences des éclipses lunaires, et pas des moindres, est qu’elle met en valeur les étoiles qui se situent autour de la Lune, dans la mesure où le ciel s’assombrit quelque peu et que la lumière de la pleine lune ne les masque plus. La Lune apparaît ainsi dans toute sa beauté, entourée d’étoiles. Cela est bien sûr l’occasion ou jamais de photographier la Lune dans un contexte qui s’y prête, comme dans un environnement naturel ou une architecture riche.

Le cas échéant, n’hésitez pas à poser votre appareil sur un trépied pour adopter une pose dite longue, qui permettra de saisir les détails des couleurs et de la surface lunaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
Sauvegarder Thunderbird

Comment sauvegarder et restaurer Thunderbird en quelques clics ?

Article suivant
Super Mario Bros Le Film

Super Mario Bros Le Film : une nouvelle bande-annonce pour le film d’animation

À découvrir également