Ces dernières années ont permis la démocratisation de nombreux nouveaux moyens de locomotion, notamment dans les zones urbaines, comme la trottinette ou le vélo électrique. Dans la mesure où ces modes de transport deviennent de nouveaux acteurs de la circulation, des règles strictes ont dû être instaurées afin de garantir la sécurité de tous.

C’est le cas par exemple, pour les vélos électriques, de la vitesse bridée afin de minimiser les risques, tant pour les utilisateurs que pour les autres usagers. La question se pose alors de savoir s’il est possible de débrider un vélo électrique.

Vélo électrique sur voie publique

Ce que dit la loi

Tous les vélos à assistance électrique vendus sur le marché français doivent avoir une vitesse maximale de 25 km/h. C’est la condition essentielle pour qu’il soit considéré comme un deux-roues non motorisé. À partir du moment où cette limite est dépassée, une autre réglementation s’applique. Le vélo est alors considéré comme un cyclomoteur. À ce titre, il doit être couvert par une assurance et une carte grise. De plus, l’utilisateur n’a alors plus le droit de rouler sur les pistes cyclables.

En d’autres termes, toute circulation d’un vélo électrique débridé est interdite sur les voies publiques. Il reste toutefois possible de modifier son véhicule pour une utilisation privée. Il faut cependant être averti de certaines conséquences liées à ces modifications.

Quelles sont les conséquences ?

Comme pour tout appareil électrique, la garantie du constructeur est rompue dès l’instant où l’utilisateur procède lui-même à des modifications sur l’engin. Tout dysfonctionnement qui pourrait intervenir après intervention ne serait donc pas couvert par le constructeur.

En effet, les éléments qui constituent le vélo sont rarement adaptés à une utilisation débridée. Qu’il s’agisse du moteur ou des chaînes, les pièces installées sur un vélo électrique correspondent à une utilisation normale, c’est-à-dire jusqu’à une vitesse de 25 km/h. Au-delà, il faut donc adapter son matériel, au risque de le détériorer trop rapidement, et de devoir engager des frais de réparation importants.

Comment débrider un vélo électrique ?

Il est donc possible de débrider votre vélo électrique pour une utilisation sur voie privée. Pour ce faire, il faut procéder à la modification du système électronique qui limite la vitesse maximale autorisée. De nombreux kits de débridage existent, et sont la plupart du temps fournis avec une notice explicative afin de faciliter l’installation. Pour plus d’informations, je vous invite à visiter le site Lilibike.com.

Vélo électrique débridé sur voie privée

Une fois que le kit est en place, le vélo peut généralement atteindre une vitesse jusqu’à 45 km/h. Le dispositif est similaire à celui des trottinettes électriques, et fonctionne, selon les modèles, grâce à un contrôle manuel situé au niveau du guidon, ou à un pédalier.

Se poser les bonnes questions

L’action de débrider un vélo électrique est lourde de conséquences, et ne doit pas être faite au hasard. En effet, il est important de s’interroger sur sa légalité et son utilité, ainsi que sur ce qu’elle implique. Qui plus est, l’intervention peut nécessiter certaines connaissances basiques, au risque de détériorer l’appareil. En cas de doute, il est donc recommandé de s’adresser à un professionnel, qui pourra vous conseiller sur tous ces points.

Partager cet article



Facebook Twitter Linkedin email

Articles à découvrir



Laisser un commentaire