Est-ce que l’on peut mourir d’un manque de sommeil ?

Le manque de sommeil peut engendrer des revers chaotiques sur la santé humaine. Ce mal émane parfois de plusieurs facteurs. Toutefois, des études recommandent sept à neuf heures de sommeil pour un individu qui cherche à être en bonne santé. Lorsque cet intervalle de repos est respecté, vous évitez tout désagrément mental et physique. Le manque de sommeil peut-il conduire à la mort ? La réponse dans cet article.

La vulnérabilité au risque de maladie cardiovasculaire

Le premier désagrément notoire du manque de sommeil, c’est le risque de maladie cardiovasculaire. Sans rien vous apprendre, ce type de maladie est nuisible à la vie humaine. En effet, il serait ingénieux d’éviter tout phénomène pouvant déclencher ce mal chronique. Par ailleurs, un sommeil insuffisant peut affecter votre activité cardiaque. Il conduit à la production en grande quantité d’hormones. Cette dernière provoque la montée de la tension artérielle.

En dehors de l’augmentation de la tension artérielle, manquer de sommeil touche également au cholestérol. Le mauvais cholestérol n’augure rien de bon pour l’organisme. Ceci représente un petit aperçu de ce à quoi vous vous exposez en dormant peu. En plus, le manque de sommeil engendre le dysfonctionnement du métabolisme de glucose. À cela s’ajoute le risque de diabète de type 2 ou encore de l’obésité. En somme, tous ces maux vous conduisent rapidement à une crise cardiaque.

Le manque de sommeil rend vulnérables les défenses immunitaires

La majorité des cellules immunitaires fonctionne au rythme circadien à tout moment. Or, ces cellules doivent être fonctionnelles efficacement, et ce sans relâche pour assurer la santé humaine. En outre, cette machination est menacée lorsque le sujet manque d’endormissement. Lesdites cellules ne parviennent pas à remplir pleinement leur fonction dans l’organisme. C’est alors que les globules blancs susceptibles de défendre l’organisme se retrouvent en infériorité.

Aussi, les globules blancs sont produits par la meilleure qualité des cellules immunitaires. Quand ces dernières faiblissent, l’organisme concède moins de ces globules et surtout à faible qualité. Par conception, le corps devient faible devant les virus et les infections qui le menacent. Au même moment, les anticorps manquent à l’organisme. C’est alors que le sujet tombe plus rapidement malade. Néanmoins, aucune étude ne révèle encore que le manque de sommeil tue.

Le manque de sommeil peut provoquer le surpoids

La privation de sommeil provoque beaucoup plus d’effets dangereux sur la santé que cela n’en a l’air. En effet, le cerveau constitue la pièce maîtresse du fonctionnement des organes humains. Cette pièce travaille sans relâche pour permettre à un individu de se servir de ses facultés. Par conséquent, le cerveau est plus efficace lorsqu’il se repose. Pendant ce repos, il réinstalle l’équilibre des hormones. Néanmoins, en cas de déficit de temps de sommeil, tout le corps sera affecté.

La surproduction de ghréline représente un mauvais signe pour votre corps. Il s’agit d’une sécrétion qui augmente votre désir d’alimentation. Par conséquent, lorsque vous ne dormez pas assez, le degré de faim s’accroit. L’hormone de satiété laisse la place à celle de la faim. Ainsi, vous vous tournez vers des aliments salés, gras ou sucrés. En somme, vous avez une mauvaise alimentation associée à un manque d’activité physique. En fin de compte, vous allez observer un surpoids instantané de votre corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
Plante verte sur circuit imprimé

Impact environnemental : les nouvelles pratiques pour le numérique de demain

Article suivant
Illustration de l'arme nucléaire

Qu’est-ce que la bombe nucléaire ?

À découvrir également