Combien de temps peut-on vivre sans dormir ?

Combien de temps peut-on vivre sans dormir ?

Nous savons, a priori, que le sommeil est important à notre vie. Cependant, que se passe-t-il lorsque l’on se retrouve privé de sommeil, et surtout combien de temps peut-on vivre sans dormir ? Nous répondons à ces questions dans la suite de cet article.

Vivre sans dormir : le record actuel est de 11 jours et quelques heures

La question de savoir combien de temps une personne peut vivre sans dormir a suscité la curiosité des chercheurs depuis des années. Cela a même fait l’objet de compétitions il y a plusieurs décennies. En 1964, par exemple, Randy Gardner, un lycéen résidant à Sans Diego, aux États-Unis est parvenu à établir le record de 11 jours et 25 minutes sans sommeil et sans stimulant. Un record battu en 2007 par le Britannique Tony Wright qui est resté éveillé pendant 266 heures, soit 11 jours et 2 heures.

Cependant, cet exploit n’a pas figuré dans le Guinness Book étant donné que la privation de sommeil a été jugée trop dangereuse pour faire l’objet d’un enregistrement de record. Le fait est que le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme et à notre santé physique et intellectuelle. N’essayez donc pas de battre ces records car vous mettriez votre vie en danger.

Femme qui dort sur la table de la cuisine

Le manque de sommeil est à la source de nombreux problèmes de santé

Le Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre spécialiste des troubles du sommeil et Présidente du Réseau Morphée met effectivement en garde que le manque de sommeil présente un risque sur le plan physique et mental. D’ailleurs, les dysfonctionnements liés au manque de sommeil apparaîtraient dès 24 heures sans sommeil.

Au bout de plusieurs heures de privation de sommeil, certaines cellules cérébrales se mettraient en état de dormance. Et plus la privation durent, plus le nombre de cellules en pause augmenterait. Au-delà de 72 heures de privation de sommeil, des graves troubles cognitifs commenceraient à apparaître. Vous pouvez notamment avoir des hallucinations, des difficultés à parler et à raisonner, de l’apathie et même de la paranoïa.

Malgré cela, il semblerait que le manque de sommeil seul ne serait pas suffisant à constituer une cause de décès chez l’être humain, sauf en cas d’insomnie fatale familiale, une maladie génétique très rare qui réduit drastiquement le temps de sommeil et paralyse les victimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
dzook : transformer son visage en cartoon

Dzook : convertir une photo ou vidéo dans différents styles artistiques

Article suivant
Interface de Google Chrome 96

Google Chrome : comment activer les coins arrondis (style Windows 11)

À découvrir également